icon_plus_one

2

icon_less_one

debate

Les PME/PMI acceptent de perdre de l'argent!


Elles continuent de creuser à mains nues dans le champ de la stratégie!

No StrategyFaute d'une connaissance suffisante des outils et méthodes de la stratégie, les entreprises la méprisent alors qu’elles pourraient en tirer un fort bénéfice.

Développer son entreprise dans un environnement où les acteurs sont nombreux, leurs logiques diverses, les variables à prendre en compte multiples et les innovations parfois inattendues peut ressembler à la conduite d’un bateau en plein brouillard. Il peut sembler difficile de choisir des directions pour le développement de son entreprise. La stratégie permet, grâce à l’utilisation d’outils spécifiques et performants, de choisir le meilleur développement possible et d’appliquer concrètement les décisions.

Pourtant, le mot "stratégie" est presque devenu une injure, on entend partout que la stratégie ne sert à rien, que ce n’est que de la théorie, que ce n’est pas pragmatique. Beaucoup ont même développé une allergie à ce terme. Pourtant, il n’y a rien de plus concret et plus opérationnel que la stratégie. On peut noter que les personnes les plus critiques à l’égard de la stratégie sont souvent les personnes qui la comprennent le moins et qui affirment en faire depuis des années : par exemple, le chef d’entreprise autodidacte qui a réussit avec succès la création et le développement de son entreprise, et qui ne veut pas apprendre ("je n’ai pas besoin de stratégie, j’en fais naturellement, sans même y penser." Entend-on !). Or, la stratégie ne s’improvise pas...

Quelles conséquences concrètes de la stratégie ? Par exemple, l’utilisation de l’outil "segmentation stratégique" a des conséquences opérationnelles concrètes très importantes : restructuration de l’entreprise, diminution du coût du marketing, force de vente plus efficace, augmentation de la réussite de lancement de nouveaux produits et, enfin, amélioration de la cohérence globale de l’ensemble des activités de l’entreprise, ce qui lui garantit une rentabilité maximale. Cette technique est cependant rarement utilisée : en effet, si vous prenez un ouvrage de stratégie, vous aurez forcément un chapitre concernant la segmentation mais aucune explication concrète, ni sur la méthode pour la mener à bien sur le terrain, ni sur l’utilisation des résultats. C’est pourquoi cet outil semble très théorique et n’est pas utilisé correctement sur le terrain.

La segmentation stratégique n’est pas le seul outil méconnu, ils le sont en fait quasiment tous, même ceux que les managers croient connaître ! Par exemple, quasiment tout le monde connaît la Matrice BCG, avec ses Vaches à Lait, ses Poids Morts, ses produits Stars et ses produits Dilemmes. Probablement avez-vous l’impression de connaître cet outil vous-même ? Mais quand on interroge les personnes qui affirment connaître et savoir utiliser l’outil sur ce que mesurent très exactement les abscisses et les ordonnées, on mesure 99% de réponses fausses. Comment peut-on bénéficier des avantages d’un outil en l’utilisant de façon incorrecte ? Sauriez-vous utiliser une perceuse en la tenant par la mèche ?

De même qu’un scientifique, un ingénieur ou un technicien a besoin d’outils pour travailler, le spécialiste de la stratégie d’entreprise doit maîtriser une boîte à outils spécifiques de la stratégie. Investir du temps et de l’argent, en formation ou accompagnement, pour maîtriser les outils de la stratégie est donc très rentable. En effet, grâce à ces outils, le spécialiste est capable d’anticiper les changements à venir dans le secteur d’une entreprise. Cela permet d’anticiper les actions à mener pour diminuer le coût du développement et se focaliser sur les conséquences nécessaires pour atteindre les objectifs à plus long terme : se développer, diminuer les coûts, augmenter sa part de marché, se différencier et augmenter sa rentabilité.

Let's do the startegy !




04

Opened by Philippe Massol, Owner, Niels Conseil
Oct 28, 2013.



recommanded this debate


Participate in the debate


icon_plus_one

2

icon_less_one
08

Arnaud Lemoine Consultant en stratégie, gestion et développement d'entreprise, Lemoine Conseil
Oct 28, 2013

recommanded this answer



Bonjour,

Je plussoie.

Les TPE PME ignorent effectivement trop souvent la stratégie d'entreprise.

En temps de crise il est de plus en plus difficile de faire accepter aux
dirigeants l'importance du moyen et long termes. Une gestion que
courtermiste est mortifère. Quand on gère il faut savoir ou on est, ou
on va et comment sinon nous ne sommes que dans une posture réactionnaire
ou l'on subit plus que l'on anticipe.

Je vous invite à lire une modeste contribution

L’absence de vision stratégique, un risque majeur pour la survie de la PME

Merci

Comment on this response

icon_plus_one

1

icon_less_one
06

Olivier Chaillot Directeur, Dubitare
Dec 17, 2013

recommanded this answer



La stratégie est un processus structuré qui demande la mise en oeuvre de méthodes, techniques et outils spécifiques ... Elle se construit sur de la culture générale, la capacité à remettre en cause ses certitudes, la volonté de construire son futur, ... bref, avec des notions qui sont de moins en moins mises en valeur dans un environnement où la croyance re-prend le pas progressivement sur la raison ...

Le point de départ est sans doute la capacité à comprendre pour agir. Comme le souligne Arnaud, construire une vision stratégique est sans doute un bon point de départ. Et comme le dit Philippe dans son article, s'appuyer sur les méthodes, techniques et outils qui ont fait leur preuve est sans doute gage de réussite.

Pour compléter sans allonger la réponse : Comment construire une vision stratégique?

Comment on this response

icon_plus_one

0

icon_less_one
02

Sophie Harel Coach professionnelle, Formatrice, Coach experte en management
Oct 28, 2013


Effectivement, tellement vrai.

Demain, se joue aujourd'hui,! Savoir ou l'on veut aller permet de ne pas s'égarer, et de prendre les décisions les plus adaptées et les plus justes face aux évènements extérieurs.

Une adaptabilité réfléchie et organisée gage de la perennité de l'entreprise

Comment on this response