icon_plus_one

0

icon_less_one

question

L'activité de recrutement-chasseur de têtes est-elle règlementée?


Existe-t-il des règles particulières à respecter ?



Opened by Anonymous , Jun 26, 2013.




Answer this question


icon_plus_one

1

icon_less_one
25

Hocine Chebel Chef du personnel, Sicilsaldo
Jul 1, 2013

recommanded this answer



L’employeur à la recherche d'un salarié peut recourir soit au service public qui dispose en principe du monopole du placement, ce qui ne l'empêche ni de faire paraître des annonces dans la presse, ni de faire appel au service d'un conseil de recrutement ou chasseur de tête dont l’activité n’est pas encore réglementée.

La mission de chasseur de têtes est un recruteur qui recherche des profils rares, précis et de haut niveau (cadres et cadres supérieurs) en France et à l’étranger.

Il exerce pour le compte d’entreprises, il a pour missions de :

- évaluer les besoins de l’entreprise,
- interroger les bases de données et les CV-thèques,
- déposer des annonces d’emploi sur les sites spécialisés,
- contacter les candidats,
- faire passer des entrevues aux candidats sélectionnés,
- proposer des candidats à entreprise,
- organiser les rencontres et les entrevues avec employeur.

Le chasseur de tête ne doit en aucun cas franchir la frontière du cadre légal à savoir:

Aucune personne ne peut être écartée d’une procédure de recrutement en raison de son origine, de son sexe, de ses mœurs, de son orientation sexuelle, de son âge, de sa situation de famille, de son appartenance ou de sa non appartenance, vraie ou supposée, à une ethnie, une nation ou une race, de ses opinions politiques, de ses activités syndicales ou mutualistes, de ses convictions religieuses, de son apparence physique, de son patronyme ou, sauf inaptitude constatée par le médecin du travail, de son état de santé ou de son handicap.

De mentionner ou faire mentionner dans une offre d’emploi ou dans toute autre forme de publicité relative à une embauche, le sexe ou la situation de famille du candidat recherché,

De refuser d’embaucher une personne en considération du sexe ou de la situation de famille ou sur la base de critères de choix différents selon le sexe ou la situation de famille.

Obligation d’informer préalablement la personne concernée par un processus de recrutement des méthodes et techniques utilisées à son égard.

Les résultats obtenus doivent rester confidentiels.

Les méthodes et techniques d’aide au recrutement ou d’évaluation doivent être pertinentes au regard de la finalité poursuivie.

Les informations demandées ne peuvent avoir comme finalité que d’apprécier la capacité à occuper l’emploi proposé ou les aptitudes professionnelles.

Les informations demandées doivent avoir un lien direct et nécessaire avec l’emploi proposé ou avec l’évaluation des aptitudes professionnelles.

Add comment