icon_plus_one

1

icon_less_one

debate

De l’importance d’un regard extérieur sur votre entreprise !


Le diagnostic ou audit stratégique est un outil indispensable pour toute entreprise quelque soit sa taille (même pour les solos), son secteur d’activité ou sa zone d’implantation.

Un diagnostic vise à recenser toutes les ressources dont l’entreprise dispose afin de poursuivre son activité, à mettre en évidence les forces et les faiblesses. On utilise le terme "diagnostic" dans la mesure où il reflète la situation réelle d'une entreprise à un instant T, au sein de son environnement, en prenant en considération tous les facteurs internes et externes inhérents à son activité.

Le diagnostic ne peut donc être seulement financier, il doit aussi porter sur la gouvernance, le marketing, le management, les achats, les ventes, l’organisation administrative, la communication, les ressources humaines… une entreprise est un «tout indissociable».

Dans quelle circonstance faire un diagnostic ?

Votre entreprise est en essor, elle est en croissance et vous avez des ambitions de développement pour celle-ci. Un diagnostic externe vous permettra d’en avoir une vision encore plus fiable pour gérer ce développement que celui-ci provienne par exemple d’un lancement de nouveaux produits, d’une innovation, de la conquête de nouveaux marchés et de nouveaux clients.

Tout projet de développement est porteur d’attentes positives mais il comporte des risques qu’il faut identifier, évaluer et maitriser. Investi au cœur du projet, l’entrepreneur n’a pas nécessairement le temps et le recul pour faire cette analyse, d’où l’importance de faire appel à un professionnel extérieur à l’entreprise qui portera un regard neuf et objectif sur votre projet et vous aidera à éviter les écueils

Votre entreprise stagne, votre CA s’effrite de mois en mois. La trésorerie est de plus en plus tendue, la rentabilité se détériore Vous subissez de plus en plus cette situation dégradée sans trouver de solution. Le diagnostic vous permet de voir quelles sont vos forces mais aussi vos points d’amélioration et de comprendre pourquoi et comment votre entreprise subit un passage difficile.

Dans cette situation un regard extérieur neutre et professionnel est aussi souhaitable Et c’est parce que nous aurons ensemble identifiés les faiblesses de votre entreprise que nous pourrons trouver ensemble les solutions à y apporter.


Dans les deux cas le diagnostic vous permet de valider la vision que vous avez de votre entreprise ou de mesurer l’écart entre votre vision et la réalité. Quand faire un diagnostic ? Nous préconisons un diagnostic tous les ans ou tous les deux ans car il est important de faire un point complet de votre entreprise à intervalle régulier.

Dans une économie où le temps ne cesse de se raccourcir, où l’environnement est de plus en plus instable et chaotique il est essentiel d’avoir régulièrement un avis extérieur sur votre entreprise.

Un diagnostic d’entreprise doit être réalisé avec méthode, professionnalisme et éthique, cela demande du temps. Pour comprendre avec finesse la complexité de l’entreprise, ses atouts et ses faiblesses et construire des solutions adaptées et sur mesure

C’est un investissement. Les entreprise qui sont dans cette démarche sont plus solides, plus agiles et sont moins affectées par les aléas du marché. Elles anticipent davantage, gèrent mieux les périodes de croissance ou mais aussi et surtout celles de crise

Bien vous connaitre, bien maitriser votre marché et votre environnement sont les facteurs clés de succès de votre entreprise !

Pour vous aider et vous accompagner dans cette démarche nous vous proposons des audit-diagnostics adaptés à votre entreprise réalisés par des consultants expérimentés



08

Opened by Arnaud Lemoine, Consultant en stratégie, gestion et développement d'entreprise, Lemoine Conseil
Nov 22, 2013.



recommanded this debate


Participate in the debate


icon_plus_one

0

icon_less_one
25

Hocine Chebel Chef du personnel, Sicilsaldo
Sep 7, 2015


La finalité de l’entreprise est sa raison d’être et sa pérennité dépend de sa capacité à dégager des profits résultants de l'excédent des produits sur les charges.

Les entreprises publiques, même si elles sont tenues à l’équilibre de leurs comptes, n'ont pas pour finalités première le profit mais la production de service publics, créer des emplois, assurer des formations etc...

Lorsque l'entreprise (privée ou public) commence à rencontrer certaines difficultés, il faut réagir rapidement afin de ne pas laisser la situation se détériorer et trouver des solutions adéquates.

En premier lieu une analyse permet de mettre en évidence les éléments constitutifs d’une situation ou d’un problème, ou encore de procéder à une recherche créatrice de solutions dont l’application doit tenir compte de critères financiers, techniques et humains.

Le diagnostic sert soit à bien poser le problème, soit à rechercher les causes profondes des symptômes caractérisant une situation insatisfaisante. Le rapport est constitué, d’une part, de l’analyse et de l’interprétation des données recueillies et, d’autre part, des recommandations.

Les pratiques d’audit consiste essentiellement à confronter une situation réelle à une situation de référence, par une enquête qui doit être menée de manière circonspecte pour mettre en lumière des problèmes d’écarts par rapport à une norme et pour proposer les manières de les résoudre.

Les différentes types d'audits suivants ont pour but de mettre au service de la direction des moyens de cueillette d’informations, d’examen, d’analyse, de compréhension et de définition de l’état d’une situation, d’aide à la décision, de prévision stratégique et de gestion du changement.

- Audit de communication

Mesurer l’impact de ou des outils de communication, mesurer des réactions par rapport à une ou des décisions mises en œuvre, identifier dans l’opinion des salariés les freins et points d’appui en vue d’une décision à venir, connaître les besoins d’information de différents publics internes, évaluer une situation de communication interne en termes d’efficacité.

- Audit interne (auditeur faisant partie de l'effectif de l'entreprise).

L'audit interne est un outil efficace et fiable sur lequel la direction peut s'appuyer pour définir ses politiques et les mettre en œuvre.
L' audit interne a pour objectif de fournir une information utile à la direction sur le fonctionnement du système de management et sur la continuité de sa pertinence en tant qu'outil de maîtrise des circonstances changeantes.

- Audit fournisseur ou audit externe.

L'audit fournisseur est un moyen de procéder à l'évaluation de l'aptitude d'un fournisseur ou d'un partenaire à réaliser les produits et/ou les prestations prévus : audit d'un fournisseur de produits entrant dans la composition du produit réalisé et commercialisé par l'entreprise; audit d'un prestataire effectuant une partie de la réalisation du produit (traitement ou emballage); audit d'un consultant partenaire dans le cadre de la gestion d'un projet.

- Audit de certification.

L'audit de certification est une opération volontaire, décidée par la direction d'une entreprise, pour faire apprécier la conformité de son système de management avec un référentiel, par un organisme tiers, reconnu pour ses compétences et sa notoriété dans les secteurs d'activités concernés, cette certification peut être demandée sous différents angles, conjointement ou séparément, couvrant les dispositions relatives :au management de la qualité; au management de l'environnement; au management de l'hygiène, de la santé et de la sécurité au travail; au management social de l'entreprise.
Il s'agit souvent d'une démarche stratégique, motivée par les principaux facteurs suivants :

  • une exigence de lisibilité par les parties intéressées (clients et partenaires commerciaux, actionnaires, société) ;
  • une volonté de pérenniser l'entreprise, par la reconnaissance accréditée de ses bonnes pratiques ;
  • une volonté de motiver le personnel dans une démarche de progression continue.
  • Les normes et les référentiels de certification de systèmes de management.

Le contenu du rapport doit faire un rappel du problème posé, des limites de l’audit et des enjeux suscités par celui-ci. Il doit y être question de la nature et du déroulement de l’audit et l’auditeur doit énoncer les commentaires qui facilitent la compréhension de la situation.

Les recommandations doivent être réalistes, réalisables et structurées de manière à tenir compte du contexte, des différents aspects de la situation à corriger et des coûts de réalisation.


Comment on this response